Pourquoi le stock de charbon de Delhi est essentiel et ce que font les autres États


Delhi produit 1 107 mégawatts d'électricité et importe 4 154 MW des États voisins

Delhi a averti le Centre des pannes de courant du métro et des hôpitaux en raison de la pénurie de charbon dans ses centrales thermiques. Il ne reste qu'une journée de stock de charbon avec plusieurs de ces centrales qui alimentent la capitale en électricité, selon des sources.

Satyendra Jain, le ministre de l'énergie de l'État, aurait écrit au Centre, les informant de la situation et leur demandant d'assurer l'allocation de charbon aux centrales qui fournissent de l'électricité à l'État. La demande a été faite spécialement pour l'approvisionnement de ceux de Dadri et d'Unchahar qui contribuent à 25 à 30 % de la demande totale d'électricité à Delhi.

Delhi produit actuellement 1 107 mégawatts d'électricité et importe 4 154 MW des États voisins. La crise actuelle peut être attribuée à l'interruption des importations de charbon et à la demande d'électricité inattendue due aux vagues de chaleur que les services publics de charbon n'avaient pas envisagées, a déclaré Ashu Gupta, directeur général à la retraite de NTPC Ltd.

Afin de remédier à cette pénurie de charbon, le ministère de l'Énergie a pris des « mesures d'urgence » pour faciliter l'approvisionnement en charbon des centrales électriques. Ils sont:

  • Selon une déclaration du ministre de l'Énergie de l'Union, RK Singh, une importante décision du gouvernement de moins dépendre du charbon importé a été annulée, les acteurs privés étant désormais invités à "augmenter" les importations de charbon pour les trois prochaines années. La limite de mélange de charbon importé avec du charbon domestique a également été assouplie à 10 %, contre 4 % auparavant, afin de réduire la pression sur l'approvisionnement en charbon domestique.
  • Pour résoudre le problème des tarifs élevés sur le charbon importé, le ministère a autorisé les acteurs privés des centrales électriques qui dépendent du charbon importé pour la production d'électricité à répercuter le coût jusqu'au 31 décembre 2022, redémarrant ainsi efficacement la capacité de production d'électricité de 7 980 MW.
  • Le Centre a également permis aux États d'utiliser jusqu'à 25 % de ses réserves captives de charbon pour répondre à la demande croissante de charbon. Il a également annulé certains trains de voyageurs pour faire place à des wagons à charbon

La demande d'électricité dans le pays a atteint 201 gigawatts le 26 avril 2022 et le coût du charbon importé a presque doublé pour atteindre 8 à 10 roupies par unité d'électricité produite à partir de 4 à 5 roupies plus tôt, a déclaré Peddanna Ramayanam, chef d'usine de JSW Ratnagiri Thermal. Centrale électrique.

L'anomalie climatique qui a conduit à l'apparition précoce des vagues de chaleur en Inde a eu un effet sans précédent sur la planification de l'alimentation électrique, entraînant de longues coupures de courant dans de nombreuses régions et une incertitude quant à la continuité de l'alimentation électrique dans d'autres.

Solutions d'autres États

Le Tamil Nadu, le Gujarat, le Maharashtra, l'Uttar Pradesh et l'Haryana ont également été ébranlés par cette pénurie d'électricité au charbon. "Cette soudaine pénurie d'électricité est due à une augmentation précipitée de la demande en été qui ne pouvait pas être satisfaite avec la production d'électricité actuelle", a déclaré l'ingénieur-surintendant du Theni District Electricity Board qui n'a pas souhaité être nommé.

La demande d'électricité est élevée dans presque tous les États voisins du Tamil Nadu. Ainsi, leur pouvoir d'achat est devenu impossible. Ainsi, la pénurie actuelle qui prévaut dans l'État est satisfaite en achetant de l'électricité à des générateurs privés à un coût beaucoup plus élevé.

La hausse du coût de l'électricité privée est le reflet de l'augmentation soudaine de la demande d'électricité dans l'État, a déclaré l'ingénieur. La situation s'améliorera dans les mois à venir avec l'augmentation subséquente de la production d'énergie éolienne, a-t-il ajouté.

La demande croissante d'électricité a également conduit certains États à se tourner vers des services publics inactifs ou des usines qui n'étaient pas en activité. Le Tamil Nadu a redémarré sa centrale thermique Coastal Energen de 600 MW qui n'était pas opérationnelle jusqu'au 28 mars 2022, car sa faillite était en cours de résolution.

De même, le gouvernement du Gujarat a également passé des commandes pour importer du charbon pour sa centrale thermique au charbon de Sikka de 500 MW qui a été fermée au cours des 7 à 8 derniers mois en raison d'une pénurie de charbon, selon Pradip Gagiya, ingénieur en environnement, Sikka Thermal Power Station.

Le gouvernement du Maharashtra a également approché les usines sous-utilisées de Warora et Nasik pour faire face à la crise croissante.

Crise nationale

L'année dernière, la demande maximale d'électricité de l'Inde était de 200,539 GW le 7 juillet. Cette année, le pays a déjà atteint cette demande en avril.

Habituellement, les centrales maintiennent un stock de charbon d'environ 21 à 26 jours. Cependant, le rapport quotidien sur le charbon de la Central Electricity Authority (CEA) montre qu'au 29 avril 2022, jusqu'à 100 centrales sur les 165 opérationnelles étaient à un stade critique de stockage - elles ont moins de 25% du stock requis. Cela se traduit par moins de sept jours de stock de charbon.

Le CEA a principalement cité la "moins d'approvisionnement des mines" et la "pénurie de rames ferroviaires" comme deux raisons majeures de cette pénurie aiguë de charbon dans les centrales thermiques.

Vingt et un pour cent des centrales doivent s'approvisionner en charbon en mode rail-route (RCR). Cependant, le CEA n'a pas précisé les raisons de la pénurie de charbon dans ces centrales.

Douze pour cent des centrales dépendent du charbon importé. Le prix élevé du charbon importé et la chaîne d'approvisionnement perturbée ont affecté les stocks de charbon de ces centrales.